Tirer son lait

1- Introduction

Il est inutile de rappeler tous les bienfaits que le lait maternel procure aux bébés, notamment au niveau de la protection contre les agents infectieux. Mais le choix d’allaiter votre enfant doit-être une envie profonde de votre part et pas une réponse à des pressions de votre entourage, famille et amis, ou du corps médical. En effet les débuts de l’allaitement peuvent parfois s’avérer difficile et sans motivation le découragement peut vite vous gagner.

Il ne faut en aucun cas vous procurer du lait maternel autre que le votre ! Ces pratiques de plus en plus répandues sur le continent Nord Américain, aux Etats Unis et au Canada notamment, sont à proscrire car le lait maternel véhicule autant les virus et bactéries que le reste. En France, seuls les lactariums (centres de collecte, d’analyse, de traitement et de distribution du lait maternel) sont autorisés à manipuler le lait maternel et le distribuer. Il est principalement destiné aux enfants prématurés.

Durant la période d’allaitement il vous sera dans certains cas nécessaire de tirer votre lait. Retrouvez ici dans quels cas vous pourrez être amené à tirer votre lait, comment le recueillir et le conserver.

2- Pourquoi tirer son lait ?

Plusieurs raisons peuvent vous inciter à tirer votre lait :
  • Soulager vos seins,
  • Nourrir bébé au biberon avec votre lait
  • Augmenter votre quantité de lait
  • Faire des recettes au lait maternel
  • Préparer la reprise de votre activité professionnelle ou scolaire.

2.1- Soulager vos seins

2.1.1- Dans le cas d’engorgements
Il arrive parfois que la montée de lait soit plus importante que la consommation de bébé. Un engorgement mammaire peut alors se produire, les seins se gonflent et deviennent douloureux. Le principal remède consiste alors à vider vos seins après chaque tété.
Dans le cas d’un engorgement avec lymphangite (peau rouge et fièvre), il faut consulter votre médecin. Et si cet engorgement est accompagné d’un abcès et de forte fièvre, il est conseillé de tirer votre lait, le jeter et nourrir bébé au lait artificiel jusqu'à rétablissement.

2.1.2- Si une crevasse apparait
Une crevasse peut apparaître dans le cas d’une mauvaise position de bébé pendant les tétés, si la succion est exercée uniquement sur le mamelon ou parfois avec le frottement des vêtements. Environ 20% des femmes sont concernées. Cela peut provoquer des tétées douloureuses, une diminution de la sécrétion de lait et des insomnies. Il faut alors supprimer les tétées du sein douloureux mais recueillir le lait à intervalle régulier manuellement ou au tire-lait.

2.1.3- Pour aider bébé à prendre le sein
Si votre bébé à des difficultés à prendre le sein, vous pouvez pompez pendant quelques minutes à l’aide d’un tire-lait, cela peut permettre de faire ressortir le mamelon et ainsi faciliter la succion. Proposez alors de nouveau le sein à votre bout de chou.
A noter que si bébé ne se nourrit que sur un sein, il faut tirez le lait de votre deuxième sein.

2.2- Nourrir bébé au biberon avec votre lait

Si votre bébé ne peut pas prendre le sein, vous pouvez l’alimenter au biberon avec votre lait. Tirez votre lait toutes les 2 à pendant la journée et une fois pendant la nuit.
Ponctuellement, cela peut vous permettre de vous autoriser une sortie entre copines pendant que le Papa s’occupe de bébé en lui donnant le biberon. Il existe des tétines spécifiques pour ne pas perturber votre enfant.

2.3- Augmenter votre quantité de lait

Dans le cas d’une baisse significative de la lactation, il peut-être nécessaire pendant quelques jours de stimuler vos seins en tirant votre lait entre les tétées de bébé. Dans le cas ou bébé prend le lait maternel au biberon, tirer votre lait toutes les 2 à .
Astuce : tirer son lait simultanément sur les deux seins serait plus efficace pour augmenter la lactation que de le faire en alternance entre les deux seins.

2.4- Faire des recettes au lait maternel

Dans le cas où vous pouvez faire un allaitement de longue durée, diversifier l’alimentation de bébé avec votre lait. Faites des plats et desserts à base de lait maternel, allez voir toutes nos recettes bébé au lait maternel.

2.5- Préparer la reprise de votre activité professionnelle ou scolaire

Tirez votre lait une fois par jour, entre les allaitements pour faire une réserve de lait supplémentaire. Consulter notre article consacré à la [url]conservation du lait maternel[/url] pour savoir dans quelles conditions garder votre lait.
Le matin est un bon moment pour tirer votre lait. Commencez à tirer le surplus de lait et à le conserver au minimum 2 semaines avant votre date de reprise. Tirez votre lait au minimum toutes les lorsque vous n’êtes pas chez vous.

3- Comment tirer son lait ?

Il existe plusieurs manière de recueillir son lait ; à la main, avec un tire-lait manuel ou mini-électrique, ou un gros tire-lait électrique automatique à double pompage (modèles en location).

3.1- Expression manuelle

L’expression manuelle est simple et nécessite très peu de matériel. Mais cette méthode est moins efficace que le pompage avec un tire-lait.
Expression manuelle de votre lait maternel
Expression manuelle du lait maternel
Mode opératoire :
  • Lavez-vous soigneusement les mains avec de l’eau et du savon.
  • Préparez un récipient propre pour collecter le lait. Utilisez des flacons en verre stériles, des flacons en plastique ou des sachets de stockage de lait pour votre lait maternel. N’utilisez pas de sacs jetables pour biberon car ils sont trop fins.
  • Prenez une position où vous vous sentez à l’aise, dans un endroit calme, et pensez à votre bébé. Si vous n’êtes pas en toute intimité, couvrez vos seins et le récipient avec une couverture ou une serviette.
  • Placez les doigts, pouces et index, à 3 ou 4 cm derrière le mamelon et faites les glisser des zones extérieures de votre sein vers le mamelon. Attention, n’allez pas sur le mamelon. Respirez lentement sans effort. Il se peut qu’il soit nécessaire de le faire plusieurs fois avant de voir apparaître le lait.
  • Répéter le massage pour extraire l’intégralité du lait. N’hésitez pas à placer vos doigts à différents endroits pour exprimer tout le lait.

3.2- Utiliser un tire-lait

Il existe des tire-laits manuels et électriques. Si vous tirez votre lait occasionnellement, le tire-lait manuel ou à pile pourra convenir. En revanche, si votre situation nécessite de tirer votre lait fréquemment, privilégiez le tire-lait électrique qui permet de pomper les deux seins en même temps.
Choisissez un tire-lait qui reproduit au plus près la succion d’un bébé (aspiration, interruption, déglutition).

Mode opératoire :
  • Lavez-vous soigneusement les mains avec de l’eau et du savon.
  • Assemblez le réservoir ou le biberon avec l’embout et le tuyau.
  • Raccorder le tuyau au bloc principal.
  • Prenez une position où vous vous sentez à l’aise, dans un endroit calme, et pensez à votre bébé. Poser le tire-lait sur une surface propre.
  • Si vous n’êtes pas en toute intimité, couvrez vos seins et le tire-lait avec une couverture ou une serviette.
  • Appliquer la téterelle sur votre mamelon. Faites attention à ce que le mamelon soit bien au centre de la téterelle et qu’il n’y ait pas de frottement du mamelon sur les parois de la téterelle. Les téterelles fournies avec le tire-lait ont une taille standard, mais il en existe des adaptateurs et réducteurs de différentes dimensions, n’hésitez pas à tester plusieurs taille.
  • Mettre en marche le tire-lait en faible puissance (2 ou 3 selon le modèle utilisé).
  • Augmenter la puissance d’aspiration progressivement en écoutant vos sensations. Une expression de lait ne doit pas être douloureuse.
  • Pompez pendant environ 15 minutes sur chaque sein à chaque fois que vous tirez votre lait. C’est le temps nécessaire pour vider un sein.
  • Pour éviter l’apparition de crevasses, massez le bout du sein avec une goutte de lait en fin d’extraction.
Recueillir son lait maternel avec un tire-lait
Recueillir son lait maternel avec un tire-lait

Il n’est pas utile de vous lavez le mamelon à chaque prélèvement de lait, une douche quotidienne suffit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire